logo bse electronic

Electronic
Manufacturing
Services

Building Success Together

14
MAR
2015

Interview d’un de nos clients, Monsieur Dimitri SINGER, Société 3D SOUND LABS

comment : 0

BSE : « BSE Electronic, dont le site industriel est basé à Le Creusot (71) a été séduit dès sa présentation par votre projet CASQUE 3D. Pourriez-vous, svp, expliquer aux lecteurs de notre newsletter, ce en quoi consiste votre produit NEOH ? »

D. Singer : « Nous avons développé, en exclusivité mondiale, le premier casque audio 3D intelligent. L’audio 3D, c’est la restitution du son “réel”, où chaque source sonore est localisable par l’auditeur, que ce soit en direction ou en distance. C’est le son “comme sans le casque”, une nouvelle expérience audio, comme si vous viviez la scène. Notre casque intègre des capteurs pour compenser les mouvements de la tête et augmenter le réalisme de l’immersion sonore. Nous visons le marché de la vidéo, puisque Hollywood est à l’origine de nouveaux formats de son 3D : en effet, Neoh est un véritable home-cinéma portable et constitue une alternative aux équipements de salon, fixes et de plus en plus couteux. Mais Neoh est également parfaitement adapté aux jeux vidéo et à la réalité virtuelle. »

BSE : « Vous avez fait le choix du MADE IN FRANCE pour la fabrication de votre produit, quels étaient vos motivations et/ou enjeux pour cette stratégie ? »

D. Singer : « Le Made-in-France c’est avant tout un atout d’un point de vue logistique. Etre proche de son partenaire dans les phases d’industrialisation permet une plus grande réactivité. Cela est aussi vrai lors de la production, pour la gestion des flux. C’est aussi un gage de qualité et un environnement contractuel sécurisant pour une petite société comme la nôtre. Au final, cela permet d’être plus rapidement sur le marché tout en éliminant tout un tas de problèmes potentiels. »

BSE : « BSE Electronic s’appuie pour sa croissance sur 4 valeurs fondamentales INNOVATION, REACTIVITE, FLEXIBILITE, EXCELLENCE. Avez-vous pu évaluer ses bonnes pratiques ? »

D. Singer : « Tout au long de notre relation avec BSE, depuis les phases d’audit jusqu’au démarrage de la production, nous avons apprécié la disponibilité et le professionnalisme des équipes de BSE. »

BSE : « Une équipe dédiée START UP vous a accompagné chez BSE Electronic dès les 1ers échanges. Selon l’expérience que vous en avez, est-ce un facteur différenciateur de BSE que vous sauriez recommander ?

D.Singer : « C’est effectivement un élément clef de l’offre de BSE. Pour une startup, avoir un partenaire qui connait les spécificités mais aussi les faiblesses des toutes petites sociétés est un atout majeur. BSE a su nous accompagner et être force de proposition sur de nombreux sujets, ce qui nous a permis de nous concentrer sereinement sur notre cœur de compétence. Là aussi, au delà de l’accompagnement, la proximité géographique et culturelle joue un rôle majeur. Prendre dès le début les bonnes décisions est, à mon avis, un facteur clef de la réussite d’une startup, et BSE l’a bien compris. »

BSE : « Avec une diversification forte aujourd’hui sur les segments de marché – MEDICAL, TELECOM, SECURITE, INDUSTRIE, MULTIMEDIA, GRAND PUBLIC , LIGHTING,… – une R&D sur site et l’acquisition de moyens industriels de dernière technologie en 2013/2014, BSE Electronic ambitionne en 2015 à devenir ‘une entité industrielle française référence des OBJETS CONNECTES’. Qu’en pensez-vous ? »

D.Singer : « Les “objets connectés” sont une chance pour l’industrie électronique française. De nombreuses sociétés se lancent sur ce domaine et il semble que la France soit en avance, avec plus de créativité que dans d’autres pays. Je vois, de par mon implication dans l’écosystème entrepreneurial français, beaucoup de bonnes idées portées par des équipes qui n’ont pas forcément les compétences “hardware”, électronique et industrialisation. Les initiatives telles que celle de BSE sont d’autant plus importantes pour soutenir et amplifier ce mouvement. »

BSE : « Les prochains jalons pour votre produit sont très prometteurs, pouvez-vous les communiquer ? »

D.Singer : « La production est lancée! Les premiers casques seront disponibles sous peu et nous acceptons d’ors-et-déjà des pré-commandes sur notre site internet. Nous sommes par ailleurs en cours de négociations d’accords de distributions, avec de grandes enseignes, en France et à l’international. »

BSE : « Après le CES Las Vegas, quelles sont les prochaines grandes dates pour 3D SOUND LABS ?

D.Singer : « Tout d’abord les premières livraisons du casque d’ici quelques semaines. Plusieurs centaines ont déjà été vendues lors de notre campagne KickStarter. Ensuite, nous annoncerons de nouvelles plateformes pour développer l’usage de notre casque, notamment pour du gaming. Enfin, nous serons à nouveau présent au CES en janvier 2016 à Las Vegas avec quelques surprises dont je ne peux pas encore parler… »

BSE : « Pour conclure, Monsieur Singer, comment et quand pourrons nous nous rendre acquéreurs de votre petite merveille NEOH ? Quel est son prix de vente ? »

D.Singer : « Le plus simple est de se rendre sur http://www.3dsoundlabs.com pour commander et être parmi les premiers à profiter de cette nouvelle expérience qu’offre Neoh. Neoh sera disponible pour 299€. »

BSE : « Merci Monsieur SINGER de votre disponibilité, accordée à notre service Communication »