logo bse electronic

Electronic
Manufacturing
Services

Building Success Together

07
FéV
2019

Participation de BSE Electronic à l’inauguration du Campus des Métiers et Cérémonie du prix PEPS

comment : 0

Entre l’inauguration  officielle du Campus des Métiers, la perspective très rapide du site technopolitain et le prix PEPS remporté par l’IUT, Le Creusot peut aborder l’avenir sans appréhension.

Avec une pépite en forme d’écosystème pour une nouvelle histoire industrielle 4.0

PEEPS

 

 

Article CREUSOT INFOS :

«Le site universitaire au Creusot est une pépite, déjà par son implantation, en pleine ville»… Alain Bonnin, président de l’Université de Bourgogne, a voulu adresser des louanges à l’heure de l’inauguration officielle du Campus des métiers du Creusot.
«Nous avançons main dans la main pour le développement du site universitaire», a-t-il ajouté. C’est mieux que ce qui était prévu il y a quelques semestres, quand il voulait fermer la filière AES à Condorcet. Mais David Marti s’est battu et moyennant une participation de la Communauté Urbaine, la filière a été maintenue.
A l’époque, promesse avait été faite de l’arrivée d’une formation d’ingénieur. Ce sera bientôt le cas et ce sera sur le site technopolitain, lui même est appelé à renforcer l’attractivité de la palette du Creusot en matière d’enseignement supérieur et de construction d’un avenir encore plus innovant.
La qualité pédagogique du Creusot va dans ce sens et elle a été saluée par le Président Bonnin, appelant chacune et chacun à l’intérêt collectif, tout en saluant les engagements du Conseil Régional, du Rectorat, de l’UIMM et des entreprises locales.
David Marti est bien dans cette idée de partenariat et il n’a pas manqué de rappeler que «le campus des métiers c’est une réflexion de presque deux ans», tout comme d’ailleurs le site technopolitain, un projet d’avenir soutenu par l’Etat et par la Région et qui va mobiliser 10 millions d’euros.
«Il faut décloisonner si nous voulons tous œuvrer, et notamment l’enseignement supérieur, pour une industrie de pointe. Nous allons avoir un écosystème pour amplifier le travail, et voir émerger des start-up», a encore ajouté David Marti.
La réception qui avait lieu ce jeudi matin dans l’amphithéâtre du département Mesures Physiques à l’IUT du Creusot, a ensuite vu Frédérique Alexandre-Bailly, rectrice de l’Académie de Dijon, saluer les multiples engagements du Creusot pour développer l’enseignement supérieur, au service du développement industriel. «Et Le Creusot a tous les atouts pour être un campus d’excellence», a jugé Frédérique Alexandre-Bailly, saluant les actions développées au service de l’innovation. Et elle en est convaincue : «Il se passera des choses au Creusot, dans les années à venir, au bénéfice de l’industrie 4.0. Et Le Creusot va s’affirmer comme un pôle interrégional».
Des propos prolongés par Jean-François Chanet, recteur de la Région académique et recteur de l’académie de Besançon, persuadé que «nous vivons une nouvelle histoire industrielle».
Pour Laëtitia Martinez, vice-présidente du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté, il est très clair que Le Creusot met à profit et en lumière «l’ensemble de ses forces, de ses talents pour l’avenir du territoire». Cela avant de saluer le prix PEPS que l’IUT du Creusot qui s’est engagé volontairement pour permettre à des jeunes de réaliser leurs rêves de création d’une activité, d’une entreprise, ou tout simplement d’un produit, en lançant le diplôme universitaire «ICI», comme «Initiatives, se Construire, Innovation».
Plusieurs témoignages ont démontré son intérêt avec de vrais concrétisations. Ce qui a fait dire à Marc Boudot, un des entrepreneurs parrains, d’ICI : «Ca sent bon. Ca sent bon, car nous avons plus d’idées que de temps pour les développer». ICI fait donc souffler un vent de jeunesse. Et à l’heure de conclure, Eric Boucourt, sous-préfet d’Autun a salué que le campus soit au centre de toutes les attentions du Creusot, «car il s’agit de repérer les talents, les valoriser et les développer».

Alain BOLLERY